Archive pour août 2009

Coule vers une source sacrée, intercède l’Univers pour Gaia

Lundi 3 août 2009

Seins généreux nourricier

Coulent telle une fontaine

Pouvant nourrir sans prendre

Deux bébés à la fois

 

Lait onctueux qui déroule

Des ruisseaux sous mes pas

Lorsque j’avance, abondance de vie

Qui abreuve à ta source intarissable

Enfants, orphelins délaissés

Époux, amant, frère, sœurs,

Amie, ami ,mère indifférenciation humaine

 

Pourtant les regards se détournent en rage

C’Est à une autre source que le désir se rattache et s’apaise

Ce sein généreux méprisé, nié, empoisonné

Pourtant, oh sein :  tarit ta source

Empoisonne ce lait méprisé

Dont les regards se détournent

Après s’y être abreuvé, car il y a un ailleurs meilleur de royauté

La fontaine des désirs inconcevables,

Inconsolables dont t’afflige  de les pleurs et de la rage

Ceux qui bu à ton sein

Et surgit du néant le gout de mort

 

OH sein retire toi et laisse,

Les vivants avec leurs morts et leurs deuils

Coule vers une source sacrée,

Intercède l’Univers pour Gaia

Dis lui qu’il ouvre les fleuves de lumières

Rétablissant le courant naturel

D’une mère nourrissant son enfant

Simplement recevant de celui s’abreuve rire

Plaisir et rassasiement.

Que les enfants de la terre

Soient nourris et apaisés

Et heureux d’être présent