Archive pour avril 2009

En Babylonie, la déesse du printemps s’appelait Ishtar

Dimanche 12 avril 2009

Origine de Paques qui à la limite s’apparente avec l’Impératratrice Ishtar

Pâques, n’est-ce pas ? Vous venez de lire une description d’une ancienne famille babylonienne — 2,000 ans avant le Christ — honorant la résurrection de leur dieu Thammuz, qui a été ramené des enfers par son épouse/mère, Ishtar (du nom de laquelle la fête a été nommée, Easter, Pâques en anglais). Dans la majorité des dialectes sémitiques « Isthar » se prononce « Easter ».

En Babylonie… la déesse du printemps s’appelait Ishtar. On l’avait identifiée à la planète Vénus qui, parce qu’elle… se levait avant le soleil… ou se couchait après lui… semblait aimer la lumière [en clair, Vénus aimait le dieu-soleil]… En Phénicie, elle est devenue Astarté ; en Grèce Eostre [lié au mot grec Eos : « aurore »], et en Allemagne Ostara [qui provient du terme allemand Ost : « Est, qui est la direction de l’aurore]’ (Englehart, p. 4).

Nous pourrions donc dire que les événements décrits ci-dessus constituent dans un certain sens la fête de Pâques. Bien entendu, cette occasion aurait aussi bien pu parler d’une famille phrygienne qui honorait Attis et Cybèle, ou encore une famille phénicienne adorant Adonis et Astarté. La description pourrait également très bien décrire une famille hébraïque hérétique qui honorait le dieu cananéen Baal et Ashtoreth (Astarté). Ou encore cette description aurait pu facilement décrire bien d’autres célébrations de mort et de résurrection et de fertilité païenne — ce qui inclut la célébration moderne de Pâques comme elle nous est parvenue par le moyen des rites de fertilité anglo-saxons de la déesse Eostre (ou Ostara). Dans tous les cas, c’est la même fête, séparée seulement par le temps et la culture.

Si la fête de Pâques ne peut être retrouvée dans la Bible, alors d’où vient-elle ? La grande majorité des historiens séculiers et religieux sont d’accord pour dire que le nom « Easter » et les traditions qui l’accompagnent ont de profondes racines païennes.

Veuillez noter maintenant plusieurs citations qui nous en disent davantage sur la véritable origine du nom (anglais) de la célébration moderne de Pâques :

« Depuis Bede le Vénérable (De ratione temporum 1 :5) l’origine du nom pour la fête de la résurrection du Christ a été généralement acceptée comme venant du terme anglo-saxon Eastre, une déesse du printemps… qui est l’ancien pluriel allemand pour eostarum ; d’où nous viennent le mot allemand Ostern et le terme anglais Easter » (The New Catholic Encyclopedia, 1967, Vol. 5, p. 6).

D’où vient Pâques?

L’origine de la fête chrétienne de Pâques

La fête chrétienne de Pâques est la fête la plus importante dans toutes les religions chrétiennes et elle commémore la résurrection de Jésus-Christ, trois jours après sa crucifixion le Vendredi saint, marquant la fin du jeûne du carême. Pâques est le jour le plus saint du calendrier chrétien, suivi par Noël, et est reconnu comme jour férié par la plupart des pays de tradition chrétienne, à l’exception notable des États-Unis où Pâques est célébrée seulement le dimanche de Pâques (et non pas aussi le lundi de Pâques).

Pâques est fondé en partie sur la fête juive Pessah (en français la Pâque), qui commémore la libération du peuple juif de l’esclavage qu’il subissait en Égypte, car c’est lors de cette fête que Jésus est censé avoir ressuscité.

Il n’y aurait aucune mention des célébrations d’une fête annuelle chrétienne de Pâques dans le Nouveau Testament. Elle serait apparue seulement au deuxième siècle. Les Églises d’orient célébraient Pâques le dernier jour avant la pleine lune qui suit l’équinoxe de printemps (14 Nissan) commémorant ainsi la mort de Jésus. À Rome, on célébrait Pâques le dimanche jour de la Résurrection.

Une résolution fut prise lors du concile de Nicée, en 325, généralisant la date de Pâques à l’équinoxe de printemps, afin de se distinguer des juifs. À partir de ce moment, la Pâques chrétienne fut célébrée le dimanche qui suit la pleine lune, après l’équinoxe de printemps.

Et oui copier coller intéressant
interprétation serait une déformation

au plaisir de vous souhaiter plein de paix de l’âme de réjouissance et de prudence .

Il est un nom pour chacun, et par le nom vous êtes appelé et identifié

Que ce printemp de renaissance vous entoure d’énergie regénératrice! Wink